Les treize desserts pour Noël

les 13 dessers (Copier)

Bonjour s’il y a bien une tradition qui se perdure ici, en Provence, pendant la période de Noël c’est bien les treize desserts.

Imaginez vous, le sapin de Noël qui diffuse sa bonne odeur et  illuminé de ses guirlandes, ses boules scintillent. Une table joliment mise et décorée va attendre vos convives. A côté, il y aura une table, sur laquelle vous aurez mis trois jolies nappes, trois bougies allumées  représentant la Trinité (Dieu le Père, Jésus le fils, et le Saint Esprit),  vos trois coupelles de blé de la Sainte barbe et les treize desserts.

Treize desserts me diriez-vous ? Oui treize car cela représentait le nombre de convives à table lors de la Cène. Vous savez ce fameux repas avec les douze apôtres que le Christ avait rassemblé autour de lui.  Grâce à l’écrivain Frédéric Mistral entre autre, la tradition se perdure. Pour le côté historique, c’est en 1683 qu’a été retrouvé par écrit une trace des desserts mais sans parler de nombre. Lez chiffre 13 a été lié aux desserts de Noël et tradition qu’au XXième siècle.

Cène

Ses treize desserts sont donc installés sur une table mais il faut savoir qu’ils se dégustaient qu’après le retour de la Messe de Minuit. Le gros repas (Lou Gros Soupa en Provençal) du réveillon se faisant avant la messe et les plats devaient restés pendant trois jours (oui encore cette trinité qui se retrouve)

Il n’y a pas de liste vraiment de ses treize dessers car c’est suivant les villages, villes ou suivant ce qu’avaient les paysans. N’oublions pas à qu’à la campagne, les gens n’avaient de réserves que leurs récoltes ou mis de coté dans les greniers et les remises.  Ici, je ne peux pas imaginer de faire les treize desserts sans certains aliments qui suit. Nous vous donnons également la représentation de ces derniers :

  1. Les croquants, biscuits secs aux amandes (recette ici)
  2. Pâte de coing (pâte de fruits)
  3. Calissons d’Aix (confiseries en forme de navette est faite d’un fond de pain azyme sur lequel se trouve un mélange broyé ensemble d’amandes et de pâte de melon. Le tout nappé de glace royale)
  4. Les oreillettes (beignet à pâte très fine et croustillante)
  5. Nougat noir symbolise les mauvais jours ou le pénitent noir
  6. Nougat blanc incarne le pénitent blanc ou les bons jours
  7. Pompe à huile (brioche à l’huile et fleur d’oranger 
  8. Des dattes, pruneaux,  garnis de pâte d’amande. Les dattes évoquent les rois mages, le pays d’Orient où est né Jésus et les riches cadeaux reçus lors de sa naissance.
  9. Clémentines ou mandarines, Pommes
  10.  Noix ou noisettes représentent l’ordre des Augustins
  11.  Les amandes personnifient les Carmélites
  12. Les raisins secs symbolisent l’ordre des Dominicains
  13. Les figues sèches évoquent les Franciscains

Les fruits secs du numéro 10 à 13 inclus sont appelés communément des mendiants (recette ici). D’ailleurs, souvent, nous les retrouvons dans les pâtisseries ou chocolatiers en forme de galettes de chocolat avec des morceaux de fruits secs.  

C’est une tradition que j’aime effectuer mais aussi transmettre à notre fille. D’ailleurs, à chaque fois, elle m’aide pour préparer les croquants et les mendiants.


4 réflexions sur “Les treize desserts pour Noël

Répondre à gwladg17 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s