Mes ménorragies hyperménorrhées entendues par la Gynécologue.

Bonjour,

Aujourd’hui, je sors d’un rendez-vous médical et il y avait longtemps que cela ne m’était pas arrivée d’en ressortir sereine et enfin comprise.

Voilà, j’ai du consulté encore une fois, la gynécologue car j’ai des règles hémorragiques depuis des années.  Le terme médical est ménorragies hyperménorées.

Ménorragies hyperménorrhées

Des menstruations peuvent durer entre trois et sept jours normalement avec un flux d’environ quarante millilitres. Hors 20% des femmes seraient touchées par des ménorragies. Elles peuvent perdre plus de 80 ml de sang et là, on dit que c’est une hyperménorrhée.

Conséquence

Oui, ce qui suit ne pas va pas être glamour du tout mais imaginez-vous que pendant une semaine, vous vivez dans l’angoisse de fuites car dès que vous vous levez, vous sentez que votre corps se vide. Malgré la serviette hygiénique, vous savez que trop de sang arrive d’un coup et qu’elle n’aura pas le temps d’absorber car cela va fuir. Du coup, le drap va devoir être changé, la protection de matelas aussi. Chaque jour pendant une semaine, vous allez devoir changer de pantalon dans la journée car il sera taché, que vous risquez d’inonder la chaise sur laquelle vous êtes assise. Je n’exagère pas, vous pouvez vous retrouver avec une flaque d’une valeur d’un paquet d’un petit paquet de kleneex ou d’un billet plié en deux. Je ne vous parle que du côté matériel mais ces dames peuvent aussi déclarer une anémie suite à cela et avoir des douleurs abdominales importantes.

Moi

Pour se mettre dans le contexte, cette gynécologue ne me connaissait pas car c’est un remplaçant qui m’avait reçu avant cela et que je déménage régulièrement de région donc je change, souvent de médecin, etc…

En plus là, pour avoir mon rendez-vous actuel, j’avais du m’attraper un peu avec la secrétaire car j’avais appelé suite à un cycle détraqué à cause du traitement donné par le remplaçant et elle m’avait dit mais que ce traitement agissait, je n’avais pas à me plaindre. Oui sauf que non seulement il m’a détraqué mon cycle que j’avais régulier mais en plus, maintenant, je sentais lorsque j’allais avoir mes règles (seins tendus, mal au ventre mais pas que, il détraquait mon tempérament. Je suis une humeur de chien à ce moment là. Je ne supporte rien. Je ne suis pas patiente en temps normal mais là, rien ne passe.  Je me voyais être fatiguée, à bout avec Pitchounette alors que des petites bêtises sans conséquences, ni gravités me font partir en vrille.  Donc oui, je l’ai voulu ce traitement mais on ne m’avait pas dit les effets indésirables que cela pouvait me procurer.

Mon rendez-vous

Je suis allée à ce rendez-vous en sachant que je devrais encore une fois, tout déballé de ma vie, encore une fois, sortir les analyses, la dernière échographie faite, que c’est lassant de répéter les choses mais pas le choix car ils leur fallaient toutes les données. Encore une fois, mon poids allait être de la partie, etc….

Oui mais voilà, quand ce fût mon tour, la gynécologue m’a demandé pourquoi ce rendez-vous et je lui ai raconté mes soucis de ménorragies, de stress que cela me causait car cela m’était encore plus ma vie entre parenthèse par peur de sortir et de me retrouver à sentir cet épanchement sanguin sur mes cuisses.  De la fatigue ressentie, des effets depuis le traitement avec le cycle qui allait arriver, d’être encore plus stresser qu’avant pendant cette période. De surtout calmer le jeu car invivable mais aussi que je ne voulais pas que ma fille et Pascal subissent cela à travers ma fatigue, ma non patience, mon stress.  Elle m’a demandé si je pouvais être soutenue, je lui ai répondu que Pascal prenait déjà le relais le soir mais malgré tout, ces jours là, je détestais encore plus le fait d’être mère au foyer que d’habitude.

Le graal

Elle m’a écoutée puis m’a dit que nous allions recommencer sur un ancien traitement que j’avais pris et mieux supporté. Ce dernier devrait permettre de calmer ma nervosité tout en laissant mon cycle régulier puis une ampoule en plus pour calmer ses hémorragies menstruelles. J’aurais également une prise de sang à faire pour vérifier les hormones pendant mes règles. (chose déjà faite mais bon…)
Je ne sais pas si le traitement fonctionnera. J’aurais pu avoir des doutes car déjà pris mais pas accompagné d’autre chose. Donc on verra bien mais je suis sortie de ce rendez-vous : soulagée, sereine, légère. Enfin on avait entendu ma détresse et on m’avait écouté.

Cela ne m’était pas arrivée depuis bien longtemps surtout que le corps médical et moi, nous ne sommes pas copains. J’ai des antécédents par rapport à moi, ma famille qui font que… D’ailleurs vous pouvez en trouver un exemple dans un de mes articles : « Témoignage d’une tire allaitante exclusive partie 1 la grossesse« .

 


7 réflexions sur “Mes ménorragies hyperménorrhées entendues par la Gynécologue.

  1. Bon courage! J’ai la chance de ne pas connaître ce problème, et bravo à toi , tu es une battante!! Il n’y a pas de raison que cette médecin ne soit pas de bon conseil. Courage!! PS : as-tu essayé le coupe menstruelle (quitte à la vider plus/très souvent)?

    J'aime

  2. Hello ! Moi aussi, j’ai les règles abondantes surtout les 2 premiers jours. Je crois que c’est à cause de mon stérilet au cuivre mais effectivement je ne pense pas que ce soit au même point que toi. Je te souhaite du courage et j’espère que ça ira mieux avec ton nouveau traitement.

    Aimé par 1 personne

  3. Je finis par penser que les remplaçants de médecins ou de spécialistes sont bien plus à l’écoute que les titulaires. Ils arrivent à détecter et à solutionner pas mal de choses. Est-ce parce qu’ils portent un œil « neuf » sans historique… Toute ma « longue » vie j’ai eu des témoignages dans ce sens… C’était ma pensée du jour 😉

    Aimé par 1 personne

  4. Très intéressant ! J’ai été dans le même cas un moment donné, mais c’était surtout psychologique.
    Je comprends ton ressenti par rapport au corps médical. Même en étant ( ancienne ) infirmière, je ne suis pas toujours d’accord avec mes collègues, surtout quand ils te snobent en tant que patiente, et sont mielleux lorsqu’ils connaissent ton métier…

    Bon courage à toi

    Aimé par 1 personne

    1. encore toi, ils se radoucissent, pour nous les obèses, c’est automatiquement le poids, même si tu fais attention, tu dois faire un régime, etc… puis voyons ils ont appris qu’avec tels symptomes c’était cela et non peut être que…

      J'aime

  5. Arf. J’ai des règles très abondantes et plutôt douloureuses le premier jour, mais après ça va. Je me considère même chanceuse !

    Trouver enfin un médecin/spécialiste qui t’écoute vraiment, c’est un vrai soulagement ! Je déteste d’ailleurs devoir changer à cause de ça. Ça fait un moment que je galère avec les gynécologues parce que la mienne est partie dans une autre région et que je n’en ai pas trouvé un-e autre qui me convienne. Et je vais pleurer quand mon médecin généraliste, qui prend bientôt sa retraite, va partir. Son associé, qui prendra sa suite, est très bien mais il est plus jeune et il n’est pas aussi à l’écoute. Bref. Je verrai bien.

    J’espère que ton traitement va fonctionner !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s