La Festi’Color de Festi’Vabelle

L’association de Festi’Valbelle relance sa quatrième course dans la bonne humeur, une ambiance musicale et surtout colorée. Cette année, j’ai (Claude) décidé de me lancer et en voici mon retour.

Festi'Color de Festi'Valbelle Famille Tout à Dire

Festi’Valbelle et la Festi’Color

Festi’Valbelle est une association de Tourves (83) qui a pour but d’organiser des manifestations festives et culurelless dans le village mais aussi dans l’agglomération de la Provence Verte.  Partant du principe de la fête Holi en inde, la Festi’Color est lancée. Une course sans chrono avec des passages de jets de poudres colorées qui rendent cela encore plus joyeux.

leur page facebook

La Festi’Color l’inscription

J’ai pesé le pour et le contre avant de réserver ma place car la course faisait cinq kilomètres. Pour certains, c’est peu mais je ne suis pas sportive pour deux sous. Après, mettre renseigner auprès de l’organisation, j’ai su que je pourrais la faire en marchant. Cela m’arrangeait car vraiment je voulais relever ce défi. Il faut savoir que j’ai des séquelles à un pied suite à une fracture mais surtout  j’ai eu une escarre après l’opération car mauvaise manipulation de l’hôpital et surtout pas de prise en charge à ce sujet.

J’ai demandé à une copine si elle souhaitait le faire avec moi. Ben oui, il faut être honnête à deux, c’est toujours plus motivant. Elle était d’accord et ses enfants ont souhaité le faire également. Plus on est de fous, plus on rit 😉 Je ne voulais pas prendre Pitchounette car je trouvais que cela pouvait faire beaucoup pour ses petites jambes. J’avais bien pensé au vélo mais déjà que pour moi c’était un gros défi, si en plus je devais me coltiner le vélo et ma fille, si elle était fatiguée, pas sûre que je puisse faire tout ces kilomètres même en marchant. Billet validé.

Couacs

Non pas de la part de l’organisation mais bien de mon côté :D. A peine, j’avais pris mon billet que ma copine m’annonce qu’elle ne peut pas venir à la course car ses enfants avaient leur tournoi ce jour-là.  Promis, que je ne leur en voulais pas car il étaient pour rien mais j’ai eu une baisse de motivation

 

Le deuxième a été un stress. Mon lecteur mp3 avait disparu. J’aurais pu utiliser mon téléphone, bien sur que j’y avais pensé. Mais ce dernier a une salle manie de se vider très vite. A quelques jours de la course, nous avons remis la main dessus. Il a fallu le laisser charger très très très longtemps pour voir s’il fonctionnait toujours. C’est ok et je me rappelais les chansons que j’avais dessus. Des chansons que j’avais mises pour me motiver dont deux que j’aime beaucoup : Eyes of Tiger de Survivor et Bring me to life d’Evanescence.

Avouez que pour du sport, elles sont très entrainantes et j’ai toujours rêvé de relever certains défis comme Rocky

 

 

La troisième a été le stress du temps. Les météos n’étaient pas favorables pour le week-end du 18 et 19 mai. Même si je voulais relever le défi de le faire, même si la motivation était là mais moindre car c’est plus fun de le faire à plusieurs, le fait que le soleil se porte absent continuait à égratigner cette dernière.

Jour J du Festi’Color de Festi’Valbelle

Malgré la pluie de la veille, le temps restait incertain et couvert. Il fallu vraiment je me motive. Bon, allez jusqu’au point de rendez-vous était un bon échauffement puisque cela se trouvait à l’un des entrées du village. 

Là, j’ai pu voir des ballons colorés, des bénévoles très en forme et souriants pour accueillir les participants et entendre de la musique. Après avoir eu mon bracelet du Festi’Color, j’ai pu avoir mon tee-shirt ainsi que petit sac à l’effigie de la course. Dedans, il était compris :

  • une paire de lunettes qui nous donnait des airs d’été et qui servirait pour protéger des poudres
  • une bouteille d’eau
  • un stylo.

Pour motiver encore plus et mettre une bonne ambiance festive, la mousse a été lancée. J’avoue ne pas y être allée. J’avais déjà froid alors me mouiller pas ce jour-là ou pas de suite.  Puis Adrien l’organisateur de la course a mis encore plus de musique et hop, en avant pour se réchauffer, s’échauffer les muscles.
5, 4, 3, 2, 1 Partez.
Enfin, pas tout à fait. Les familles avec enfants partent avant. Cela est normal pour ne pas que les petits se retrouvent bousculer. Hélas, pour moi, je suis dans les dernières à partir et je sais que je le resterais. Mais ce n’est pas une course et bien un moment festif donc ma niack est là et c’est l’essentiel.

Écouteurs dans les oreilles et en avant la musique et la marche. Ouep, sauf que mon mp3 m’a joué un mauvais tour. Il a refusé de fonctionner pendant un bon kilomètre (espèce d’enfoiré). Le premier passage était un ventre qui glisse. Imaginez  un toboggan mouillé à plat. Vous prenez de l’élan et vous glissez sur le ventre.  Sauf que je refusais toujours d’être mouillée en début de course donc je suis montée jusqu’à hauteur de ce dernier et hop, demi-tour. Ce qui m’a permis de gagner quelques minutes :D. Mais j’ai été vite rattrapée. J’ai eu pitié du vélociste qui fermait la marche. Il faisait un énorme sur place avec moi vu que je ne courrais pas et je marchais à mon rythme. Je lui ai dit d’aller à l’avant et que promis, je m’arrêtais si je ne le sentais pas. Même l’organisateur m’a dit que je pouvais couper si je ne me sentais de pas de monter au Château. Je lui ai dit non, j’ai une détermination qui est à bloc et que j’irais mais à mon rythme.  Attention, première vague de couleur prise sur le corps. On continue à avancer. Tout  va bien. A peine arrivée devant la maison, le bip de mp3 a décidé de fonctionner. Personne à la maison pour les embrasser. Ils ont du partir déjà l’arrivée mais pour moi, elle est loin vu que je commence juste. Pas grave mais qui vois je au loin à la sortie de la maison ? Mon homme et ma fille me criait des encouragements.  Vite, je les rejoins, un bisou et je file. Sauf que Pitchounette veut continuer avec moi. Ok, je t’embarque.

Après avoir pris ma deuxième vague de couleurs, je m’apprêtais à faire l’étape la plus dure pour moi : Le Château, les colonnades de Valbelle. Sauf que là, je ne sais pas si c’est le destin qui a eu pitié de moi, mais des bénévoles m’ont dit non ce n’es pas là mais bien dans l’autre sens. Ok, je suis… Je dis à Pascal qui se trouve presque forcer à me suivre, que je trouve bizarre le parcours car je m’éloigne du Château. Avant le Pigeonnier, je me rends compte que je n’ai pas fait tout le parcours niveau Château de Valbelle. Je suis très déçue et je m’en veux car pour moi, le défi ne sera pas complètement relevé. On reprend une dernière fois de la couleur lors de l’arrivée.

Arrivée

Je demande à Pascal d’aller chercher les sandwichs que nous avions réservé et acheté en avance. Puis avec Pitchounette, nous allons faire la fête dans la mousse.  Oui là, je pouvais me mouiller. Nous nous amusons, dansons.  Je mange un peu. Je vais soutenir les participants déguisés qui doivent passer à l’applaudimètre. Enfin, le dernier lancé de poudre coloré se fait. 5, 4, 3, 2, 1 fini.

Voici nos photos et vous pouvez voir que tout le monde a donné de sa personne.

Sel au pin des Landes Festi'Color Famille Tout à Dire

Je peux également dire merci au Sel au pin des Landes qui m’a bien aidé pour soulager mes pieds le soir et avoir peu de séquelles :D. Le jaune n’est pas du à la course mais bien au sel 😉

Pour ceux qui sont tentées d’en faire une mais qui n’ose pas à  cause de la couleur, sachez que tout ou presque tout est partie. Sauf un sous vêtement qui a pris des couleurs.  et une une petite partie de mon corps (grosseur d’une pièce de deux euros) a décidé de garder un souvenir de ce Festi’Color à Tourves.

Mot du président de Festi’Valbelle et organisateur du Festi’Color

« Parce qu’il en faut un après cette Festi’Color.

Je souhaite remercier les presque 40 bénévoles qui, depuis 7h ce matin étaient sur le pont pour vous accueillir du mieux possible avec cette météo incertaine.

Sans les bénévoles il n’y aurait pas de manifestation, mais sans participants il n’y en aurait pas également.

Je vous remercie également pour votre présence cette année encore, pour la première fois pour certains et la 4ème pour d’autres.

J’espère que cette année encore vous avez apprécié le parcours, l’ambiance et la petite nouveauté du ventri-glisse.

Merci encore à vous tous !

A très vite à Tourves !
Adrien »

(copie de la page facebook de Festi’Valbelle)

 

Je tiens à remercier l’organisateur Adrien de Festi’Color qui a toujours eu des mots réconfortants et motivants ainsi que pour son acceptation de mettre la banderole de la disparition de Lucas pour que les gens puissent la voir et connaitre sa disparition.

 

Merci à toute l’équipe de Festi’Valbelle car même si le temps était gris, vous avez tout fait pour ce moment soit  agréable et festif.  Vous m’avez vraiment envie de le refaire l’année prochaine.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s