Témoignage tire-allaitante exclusive partie 3 : Le tire-allaitement exclusif

Pour rappel c : L’annonce de la grossesse, la grossesse se sont a peu près bien déroulées, puis il y a eu l’accouchement avec tous les déboires possibles et inimaginables à l’hôpital. Voici la suite et fin de mon témoignage du tire-allaitement exclusif mais avant cela, si tu as loupé les premiers épisodes, tu peux les retrouver

Montée de lait et apprivoisement mutuel avec le tire-lait

La montée de lait s’est faite à la maison, mais non rien n’a été fait pour m’aider malgré les conseillères vu bien après, la sage femme,etc… Peut être que j’ai montré que cela me convenait du moment que bébé prenait de MON LAIT.  Cette galère les deux premiers mois, ce boulet que j’avais l’impression d’avoir. Non ce n’est pas notre fille dont je parle quoique mais bien du tire-lait qui était devenu mon compagnon de route.  Cet empêcheur de sortir alors que je rêvais de ballade, etc.. J’ai fini par m’organiser et tirer dehors, dedans, à la terrasse d’un café, dans le tram, etc …  Oui, j’appris à tirer de partout même pendant la séance de bébé nageur que faisait Pitchounette avec papa. Je tirais en les observant à travers la vitre.  Avec un tee shirt large, personne ne voyait mon sein, ce que je faisais en dessous et, en avant les tirages !

La césarienne

Il ne faut pas oublier les galères de la césarienne. Oui, cette cicatrice qui doit se refermer au bout de trois semaines et qui a mis six mois pour moi. Oui, six mois de cicatrisation, tu as bien lu. Elle se refermait bien avec les soins journaliers des infirmières sauf qu’une a trouvé bizarre cela. Elle décida de faire le nécessaire pour mettre une protection dessus car je n’avais aucune prescription de pansement pour protéger la cicatrice. Heureusement quelque part, car un soir, je touche ce pansement que je trouve étrange, il bouge. En fait, mon pansement était rempli de suintement. La cicatrice s’est ouverte. Puis pendant des mois, elle s’est réouverte, se refermer, un tour aux urgences obstétriques après que je voyais un morceau de peau sortir d’un trou, ben non c’était normal et que le lendemain, effectivement, il n’y avait plus rien. J’ai eu des infirmières en or ainsi qu’un médecin qui écoutait ses dernières et qui était bien présent. Lorsque la césarienne alla mieux. J’allais même faire une rééducation musculaire mais quelle galère de le faire avec un bébé qui n’arrêtait pas de bouger dans tous les sens, qui voulait sa maman. Imaginez-vous faire du vélo, en ayant votre enfant en portage avec un sukkiri (je vous en parle prochainement). Sinon, essayer de faire un gainage tout en voyant votre enfant crapahutait dans la salle du kinésithérapeute ou qui essaye de vous monter dessus, etc…  Il faut dire que notre fille était un bout en train niveau tornade. La césarienne a laissé une séquelle, non pas une cicatrice, enfin si mais pour moi, ce n’est rien cela. Non elle m’a laissé un soucis récurrent depuis que j’ai eu cette césarienne, il faut savoir que régulièrement une mycose peut venir s’installer car mon ventre fait bouée de sauvetage dessus. Donc, je dois régulièrement surveiller pour pas que la transpiration favorise cela.

Revenons au tire-allaitement

A quatre mois et demi, j’avais trouvé mon train de vie mais je me sentais extraterrestre. Personne autour de moi tirer, j’en avais bien parlé à une cousine qui l’avait fait mais pas en exclusive.  J’ai trouvé sur facebook un groupe qui m’a accueillie les bras ouverts, qui m’a soutenue lorsque j’ai eu la grosse baisse de lactation (plus de 600ml en moins par jour). Ce groupe a été très important pour moi. Oui, je n’étais plus seule à être tire allaitante exclusive (Tirer son lait sans jamais donner le sein). Avant cela, je ne savais pas que ce mot exister ! Il était tellement important que je me suis investie à fond dedans pour aider à mon tour d’autres mamans sur ce que j’avais appris, avec mon expérience, mon témoignage. Oui, c’est sur le groupe que j’ai pu apprendre que les grosses douleurs que j’ai eu à la maison lorsque j’allais sur les toilettes étaient dues aux tranchées, que certains tire-lait pouvaient faire baisser ta lactation comme cela m’est arrivé. Puis je faisais leur pub etc… La créatrice m’avait fait confiance et m’avait nommée administratrice avec d’autres mamans. Les choses passant, la créatrice a laissé son bébé et nous continuions à être présentes jour et nuit pour les mamans et nous, nous sommes retrouvées que deux (Aurélie Sécurange et moi). Nous filtrions les entrées pour pas que les mamans se retrouvent avec des personnes qui n’étaient pas de sexe féminin, des racoleurs, mateurs et autres phénomènes (si si, on en a vu des gens bizarres). Seulement, ce juillet 2017 la chute a été brutale, après des mois (voir une année) d’absence, la créatrice revient, décide que nous ne faisions pas assez bien notre travail car des mamans se sont plaintes que nous n’accueillons pas assez vite, que nous n’avions pas donné la chance à d’autres pour être admins (de deux Aurélie et moi, nous étions passées à quatre), elle a accepté plus de cent demandes en même pas dix minutes sans contrôler qui étaient derrière les profils. L’injustice étant là, nous n’avons pu laisser faire et nous avons prévenu sur le mur les mamans. Résultat, Elle a rajouté une admin sans nous concerter et nous avons été virées,bloquées du groupe sans crier gare.  J’avoue avoir reçu un gros uppercut du droit ce jour-là et qui m’a sonné pendant trois jours tellement je n’arrivais pas à croire à ce qui arrivait aux mamans. Nous avions été virées mais surtout les mamans restaient seules, sans aide vu que la personne qui a été mise en admin qui n’était pas la créatrice (cette dernière a définitivement quitté le navire après avoir nommé l’admin) n’était plus parmi nous depuis des mois et avait quitté l’admin car elle n’avait plus de temps à s’occuper du groupe. Soit disant que l’on avait rien contre nous mais que nous n’étions pas assez présentes dixit la Créatrice et l’admin qui ne faisait que répéter bêtement ce que l’on lui avait dit.  C’est vrai que de répondre présentes de jour comme de nuit, ce n’était pas assez et surtout voyant les remerciements des mamans. Mouais bien sur, le mauvais argument.  Aurélie a ouvert les tire allaitantes bienveillantes et nous, les quatre admins ( Aurélie Sécurange, Béatrice Crémer, Laura Philas et moi-même)  nous étions de nouveau opérationnelles. Nous faisons  bloc et nous sommes très solidaires, ouvertes et les filles assurent niveau bienveillance. Nous avons accueillis une nouvelle administratrice avec nous : Elise. D’ailleurs nous faisions tellement mal notre travail que la plupart des mamans nous ont rejoint sur le nouveau groupe.

Adieu tire lait compagnon de route

En tout j’ai tiré dix mois et pu donner de mon lait jusqu’au un an de ma fille grâce à mon stock, mon acharnement, la stimulation. J’ai testé sept tire laits pour trouver celui qui me conviendrait le mieux avec : des tailles de téterelles différentes, des mamelons qui s’habituaient au taille des téterelles de l’améda lactine super tétons étirables, c’est moi, de l’avent manuel qui fait mal et celui qui est électrique et manuel, au mamivac qui fuyait (les commerciales n’avaient jamais vu cela) au swing maxi et freestyle que je trouvais très bruyants par rapport au symphony. Je vous en parlerais dans un autre article avec mes retours d’expériences.

Ma fille a eu pendant c’est un an de vie : du complément, du lait maternel, du mixte suite à une énorme baisse du au tire lait  et de nouveau du lait maternel grâce à la persévérance et la stimulation. Imaginez que malgré ma baisse, j’avais du stock mais celles qui ont tiré leur lait savent que ce précieux contenu est tellement important que nous osons à peine nous égratigner la réserve d’un ou deux pots en moins.  Donc j’avais préféré que nous faisions du mixte et je continuais à tirer un maximum. J’ai même pu donner un peu de mon lait au lactarium de Montpellier. Le même qui est au sein de l’hôpital dans lequel j’ai accouché et qui ne m’a pas aidé pour la mise au sein. C’est un comble quand même ! J ‘ai pu avoir deux fois ma fille au sein et qui tétait vraiment, c’est les seules fois qu’elle a voulu.

Une belle réserve de lait maternel au congélateur par une tire allaitante exclusive                              Conservation du lait maternel au congélateur par une tire allaitante exclusive

 

D’ailleurs, un tire-allaitement, et encore plus un exclusif marque énormément. Le jour où j’ai rendu le tire lait, j’en pleurais presque : autant de soulagement que de tristesse. Ce tire-lait avait été un compagnon de route forcé mais c’était mon choix. Oui, je n’étais plus capable de supporter ce tire-allaitement. Cette machine qui m’aspirait les seins sept fois par jour, pendant vingt minutes à chaque fois. Je n’aurais pas tenu jusqu’au un an de Pitchounette et je le regrettais, je le regrette encore. C’était une page qui se tournait et un deuil de l’allaitement que je devais effectuer. J’ai réussi à faire en sorte que Pitchounette me prenne le sein trois fois en dix mois. Deux fois avec une des conseillère qui m’avait dit de bien écouter si mon enfant déglutissait,  etc… Dur pour une personne qui a une audition plus faible sur une oreille :/. De plus, il faut savoir que c’est moi qui suit allée à elle car elles recevaient certains jours dans un local à Montpellier et une fois avec moi.  Je regrette de ne pas avoir eu mon téléphone à porter de main pour pouvoir immortaliser à jamais ce moment.

Un grand merci

Il y a une personne que je ne dois pas oublier là dedans, c’est Pascal, mon conjoint.  Il a été là, présent que ce soit pour les soins de ma césarienne car quelques fois c’est lui qui a du me mettre le pansement, pour me soutenir dans mon tire-allaitement. Il est même venu lors de mes rendez-vous avec l’association de la lactation de Montpellier qui n’a pas su me conseiller :/ pour faire la vaisselle du tire-lait, se lever la nuit pour donner le biberon, pour nous donner un amour inconditionnel. Sachez que pour les papas, il existe une page pour les aider dans l’allaitement de leurs femmes, pour discuter entre eux de sujet : les papallaitants. Je lui ai déjà dit mais peu souvent mais merci car je ne sais pas si j’y serais arrivée, si tu ne m’avais pas autant soutenu. Je t’aime mon amour.

Voilà, nous sommes au trois ans de notre fille et notre tornade saura un jour cette histoire que j’ai vécu pour elle.

 


14 réflexions sur “Témoignage tire-allaitante exclusive partie 3 : Le tire-allaitement exclusif

  1. Super témoignage sur le tire allaitement. Je trouve super que tu es tenu aussi longtemps, tu es une maman remarquable, tu peux être fière de ce que tu as accompli et de l’aide que tu apporte à toutes ses mamans pleins de doute et de question.

    Aimé par 1 personne

  2. Super histoire. Vraiment bravo, j’ai appris plein de choses en lisant tes articles, n’ayant pas d’enfant. Mais je sais que le plus souvent, les autres abandonnent dès la première difficulté et passent au lait industriel. Je ne pense pas que ce soit mal mais en tout cas ça témoigne de ta volonté de bien faire pour le bien de ton enfant et tenir 10 mois, 7 fois par jour, je pense que je n’aurais jamais eu ce courage.
    Beaucoup de bonheur à toi et ta petite famille !

    Aimé par 1 personne

  3. C’est fou cette histoire avec le groupe de facebook. Quand j’ai eu mes loulous je ne savais même pas que ce genre de groupes existaient. J’avoue que je déteste les tires lait. Ma première et presque dernière expérience n’a pas été bonne : en revenant de l’hôpital après césarienne, je n’avais toujours pas de vrai lait mais les enfants( mes jumeaux) prenaient ce qui avait… et une amie m’avait offert un tire lait en me disant que cela m’aiderait peut-être à me faire venir la montée de lait…horrible… ah oui, cela a bien aidé… tout est sorti d’un coup avec ‘mini explosion » et sang…les rares fois où j’ai essaye de recommencer l’expérience, j’avais les mains moites, et un stress énorme…en fait, je n’ai jamais pu vraiment l’utiliser

    Aimé par 1 personne

  4. Si t’étais dAns l’armée t’avais droit à un ou 2 gallons .t’as tenu jusqu’à j’admire ton courage .Je ne crois pas faire mieux que toi Si j’étais à ta place,bravo et merci d’avoir partagé ton témoignage

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s